Le Populisme

En cette période d'élections Présidentielles le mot "POPULISME" est employé par de nombreuses personnes qui parfois n'en connaissent même pas la signification historique !

          Le populisme désigne un type de discours et de courants politiques qui fait appel aux intérêts du « peuple » (d’où son nom) et prône à son recours, tout particulièrement en opposant ses intérêts avec ceux de « l'élite », qu'il prend pour cible de ses critiques, s’incarnant dans une figure charismatique et soutenu par un parti acquis à ce corpus idéologique.

           Le terme est régulièrement employé dans un sens péjoratif, synonyme de « démagogie ». Dans cette acception, il suppose l'existence d'une démocratie représentative qu’il critique. C'est pourquoi il est apparu avec les démocraties modernes, après avoir connu selon certains historiens une première existence sous la République romaine.

 

 

           Le substantif populisme est apparu, en français en 1912, sous la plume de Grégoire Alexinsky, dans sa Russie moderne. Il dérive du mot populiste auquel le Larousse mensuel illustré donnait le sens de membre d'un parti prônant des thèses de type socialiste (en Russie). Tous deux servent à désigner des mouvements politiques apparaissant au XIXe siècle : en Russie depuis les années 1860 (« Les narodniki de l'Empire russe, en « allant au peuple », rêvaient de restaurer une communauté perdue ») et aux États-Unis dans les années 1890 (« le populisme rural et petit-bourgeois voulut réincarner le peuple fondateur de la démocratie américaine »). Léon Lemonnier réutilise en 1929 le terme pour désigner une nouvelle école littéraire dont il a écrit le manifeste.      

           Cette doctrine littéraire, se présentant comme inspirée par le naturalisme, entendait ramener la littérature à l'humble niveau des vies « médiocres », débarrassée de toutes « ces doctrines sociales qui tendent à déformer les œuvres littéraires ».

 

            Avant les années 1990, les termes « populisme » et « populiste » pouvaient désigner divers courants politiques se référant au peuple, parmi lesquels le parti de centre droit ÖVP autrichien ou le SHP turc au centre gauche qu'on a tendance depuis à ne plus vouloir qualifier ainsi, leur préférant le label de « populaire ». Si le terme populisme est aujourd'hui (années 2010) péjoratif en politique, les politiques dites populistes peuvent être très différentes : différences gauche/droite, et entre populismes d'Europe et d'Amérique du Sud. L'historien Philippe Roger déclare que le mot populisme « désigne un complexe d'idées, d'expériences et de pratiques qu'aucune typologie, si fouillée soit-elle, ne saurait épuiser. »

 

 

 

  L'avis de Jean Mi :

En fait si vous contestez, si vous n'êtes pas d'accord, si vous mettez en avant des vérités, si vous critiquez, si vous donnez votre avis, si vous montrez du doigt, si vous défiez l'autorité …Alors vous êtes catalogués de POPULISTE !

 



Réagir


CAPTCHA