L'aprés France Roumanie

EURO 2016 – Les choix forts de Didier Deschamps ont porté les Bleus vers la victoire ce vendredi face à la Roumanie (2-1). Le sélectionneur a pris ses responsabilités et sorti les siens d’un sacré traquenard.

Depuis deux ans, avant chaque rencontre, la FFF distribue gracieusement des autocollants "I love DD". L’accessoire est à la mode parmi les supporters des Bleus et ce n’est pas le match inaugural de l’Euro qui va faire fléchir la cote de popularité du sélectionneur basque. Car sa part est énorme dans le succès face à la Roumanie (2-1). Si c’est Dimitri Payet qui a envoyé la France au paradis, l’autre homme du match portait un costume et des chaussures vernies. Deschamps a eu tout juste ce vendredi, d’abord dans sa composition d’équipe.

Qui a porté les Bleus 90 minutes durant ? Dimitri Payet et N’Golo Kanté, les deux derniers hommes à avoir arraché leur place dans le onze durant la préparation. DD n’est pas rancunier et il a su revoir sa position sur le Réunionnais. Douze mois avant ce France-Roumanie, au sortir d’un match catastrophique en Albanie, Payet semblait avoir scellé son avenir avec l’équipe de France. Brouillé avec Deschamps, l’ancien meneur de l’OM était complètement à côté de ses pompes. Excès d’individualisme, repli défensif douteux, il ne faisait pas l’effort pour le collectif et s’était mis son sélectionneur à dos.

Sortir Pogba et Griezmann, c’était culotté

Mais face à sa saison monstrueuse à West Ham, Deschamps a intelligemment revu sa position, lui qui sait mettre ses convictions de côté, aussi profondes soient-elles, si le contexte l’exige. Quand il a fallu trouver un successeur à Lassana Diarra en sentinelle, Deschamps s’est, là encore, exposé. A priori, il n’avait pas la solution parfaite sous la main mais a préféré prendre le risque d’aligner un N’Golo Kanté sans expérience au poste de sentinelle plutôt qu’un Yohan Cabaye titulaire lors du dernier Mondial au poste de 6. Pari gagnant jusqu’ici. Le milieu de poche de Leicester fut épatant de facilité et plein de roublardise face à la Roumanie.

Sur la feuille de match, Deschamps a fait les bons choix. Mais que dire de son coaching ? Il en fallait, de l’aplomb, pour rappeler sur le banc à 25 minutes du terme Antoine Griezmann, le leader de l’attaque des Bleus et l’un des tous meilleurs attaquants du monde cette saison. Mais le Madrilène n’était pas dans son assiette alors DD a tranché dans le vif avec autorité. Rebelote dix minutes plus tard avec son autre tête de gondole, Paul Pogba, lui aussi beaucoup trop neutre et tendre. Mais son vrai coup de poker aura été d'avoir lancé ses deux principales flèches offensives (Coman et Martial) et musclé sa ligne d'attaque. Le message était clair : même si son milieu était en souffrance, le sélectionneur a refusé ce nul et a tenté le tout pour le tout.

Le tout pour le tout

L’entrée de Martial a redistribué les cartes. Le 4-3-3 est devenu un 4-2-3-1 avec Payet dans l’axe, en soutien de Giroud. C’est dans l’axe justement que Kanté a trouvé Payet, avant que le Réunionnais ne déclenche la foudre de son pied gauche. C'est tout le mérite de Deschamps, vendredi : donner les rênes à Payet, son homme en forme, là où tout portait à croire que c’était à Griezmann et Pogba de prendre en main cette équipe. Son fameux pragmatisme a encore sorti la France d’un sacré traquenard.

Les NOTES des joueurs ,Maxifoot a décerné une note (sur 10) commentée à chaque joueur. L'homme du match :

Dimitri Payet (8/10) Le sauveur se nomme encore Payet ! Omniprésent dans cette rencontre, le milieu offensif de West Ham a souvent décroché pour prendre le jeu à son compte. Et alors que les Bleus semblaient devoir se contenter d'un nul, le Réunionnais a libéré tout un peuple sur un éclair de génie. C'est lui qui offre aussi la passe décisive à Giroud. Il sort en larmes, submergé par l'émotion. Merci Payet !

Hugo Lloris (6) : le gardien français s'est employé après seulement quatre minutes de jeu pour sortir un arrêt miraculeux sur sa ligne sur un tir à bout portant de Stancu. Il permet à la France de ne pas faire une entame catastrophique. Hormis ça, il n'a finalement pas eu grand-chose à faire malgré quelques situations chaudes pour les Roumains.

Bacary Sagna (5,5) : le latéral droit de Manchester City a fait son match en montrant encore parfois de bonnes choses offensivement sur des centres intéressants. Beaucoup d'envie et d'implication, notamment pour remobiliser ses coéquipiers après l'entame difficile. Proche d'offrir une passe décisive à Griezmann.

Adil Rami (4,5) : du bon et du moins bon pour le défenseur du FC Séville. S'il a réalisé plusieurs très bonnes interventions, il a parfois eu tendance à nous faire stresser… notamment en première période. Après la pause, il se plante complètement sur sa remontée en laissant Stancu seul dans la surface, heureusement sans conséquence.

Laurent Koscielny (5,5) : un match sérieux de la part du Gunner. Très vigilant, il a réalisé des interventions précieuses et il était souvent bien placé en couverture.

Patrice Evra (4) : match plutôt décevant de la part du latéral gauche. Alors qu'il n'a pas été en vue offensivement, il n'a pas vraiment brillé défensivement et concède le penalty sur l'égalisation roumaine.

Blaise Matuidi (5) : comme toujours, le milieu du PSG ne ménage pas ses efforts. Mais son apport dans le jeu a été assez décevant. Il lui a manqué cette petite touche technique pour conserver le ballon et faire la différence sur ses montées.

N'Golo Kanté (7) : le milieu de terrain de Leicester est bien parti pour faire oublier l'absence de Lassana Diarra. Enorme à la récupération, le Foxe a ratissé un nombre impressionnant de ballons et il a longtemps tenu la baraque derrière. Il a également été important dans le jeu par sa qualité de transmission, avec un jeu simple et des passes vers l'avant pour éliminer plusieurs adversaires.

Paul Pogba (4) : le milieu de la Juve a été assez décevant. Trop de pertes de balle et de déchet dans son jeu ce soir, en plus d'un apport offensif assez timide. Il s'offre tout de même une belle occasion sur une reprise à l'entrée de la surface. Remplacé à la 77e par Anthony Martial (non noté).

Antoine Griezmann (4) : lui aussi a déçu... A l'image de Pogba, l'attaquant de l'Atletico n'aura pas réussi à peser dans cette rencontre. Est-il remis de sa longue saison et de sa finale de Ligue des Champions perdue ? Mais peut-être que son match aurait été différent si sa tête n'avait pas trouvé le poteau en première période. Il est sorti très déçu. Remplacé à la 66e par Kingsley Coman (non noté).

Olivier Giroud (6) : l'attaquant d'Arsenal n'a pas ménagé sa peine et il est parvenu à plusieurs reprises à prendre le dessus sur ses adversaires dans les airs, mais ses tentatives ont à chaque fois manqué le cadre en première période. Heureusement, il trouve enfin le chemin des filets avant l'heure de jeu.

Source: Maxifoot

 

Le point de vue de Jean MI

 

Les Zones d’activités de Dimitri Payet, On comprends mieux pourquoi il a les clefs du jeu.

 

 

 

 

26,09%

1,09%

23,91%

 

 

 

 

 

 

14,13%

18,68%

5,43%

 

 

 

 

 

 

7,61%

2,17%

1,09%

 

 

 

 

 

Notre Sélectionneur est un grand Technicien, il démontre à travers ce 1er match que ces choix sportifs et son coaching sont à la hauteur de l'événement, il fait taire tous ces détracteurs (si il en resté encore).

J'avais pronostiquais cette courte victoire, et dans tous les sports ont ne retient que la gagne!

Cette rencontre gagnée sera à coup sur le déclencheur pour la suite de l'Euro, même si on n’a pas vu un grand match, l'Equipe a gagnée en capital confiance. Didier Deschamps reconduira à coup sur les mêmes joueurs Mercredi 15 Juin contre l'Albanie et là vous allez voir une toute autre Equipe de France......

Malgré tout je n'ai pas encore dit que l'on va gagner cette Euro attendons la fin des matchs de groupe pour se projeter sur la suite.

 

 

 
EURO 2016           Classement du Groupe A
 
 
Équipe
MJ
G
N
P
BP
BC
DB
PTS
 
1
1
1
0
0
2
1
1
3
 
2
1
1
0
0
1
0
1
3
 
3
1
0
0
1
1
2
-1
0
 
4
1
0
0
1
0
1
-1
0


Réagir


CAPTCHA