L'Affaire Benzema

Lecteur mp3

 

"Je t"aime moi non plus"

"Deschamps a cédé à la pression d'une partie raciste de la France", déclare Karim Benzema dans "'Marca".

                           

PJM : C’est d’abord un amoureux du Football qui vous parle, (je viens d’arrêter mes activités dans le Foot) après 40 ans passés au service du football Amateur ….Mais je ne suis pas là pour parler de moi mais plutôt des aléas de l’EURO 2016, qui est à peine commencé et déjà des polémiques d’enfants gâtés qui ne font même plus rêvés !

Oui Karim Benzema ne m’a jamais fait bondir de mon fauteuil, n’en déplaise à ces supporters, je préfère mille fois Zinédine Zidane, Lilian Thuram , Michel Platini, Antoine Griezmann et bien d’autres encore ….

Cette affaire rappelle pour ceux qui s’en souviennent encore les élucubrations de Nicolas Anelka ou de Franck Ribéry pendant le Mondial 2010 en Afrique du Sud.

Mais plutôt que mes belles paroles, reprenons les différentes réactions de différentes personnalités.

 

 

                                          

 

Qu’en pense Lilian Thuram: «Son discours le déresponsabilise»
Après Éric Cantona et Jamel Debbouze, c’est au tour de Lilian Thuram d’exprimer son ressenti quant au choix de Didier Deschamps de ne pas sélectionner Karim Benzema en équipe de France pour l’Euro-2016. L’ancien défenseur des Bleus a en effet réagi ce jeudi (2/06/2016) à la déclaration de Karim Benzema qui accuse Deschamps de racisme.Ce mercredi, Karim Benzema a confié au quotidien sportif espagnol Marca que Didier Deschamps avait « cédé à la pression d’une partie raciste de la France ». Des propos que n’a visiblement pas appréciés Lilian Thuram. Le footballeur a en effet tenu à apporter son soutien à son ancien coéquipier Deschamps. « Son discours le déresponsabilise. S’il n’est pas sélectionné, c’est parce qu’il y a une affaire avec Mathieu Valbuena (dans laquelle Benzema est mis en examen pour tentative de chantage présumé à la sex-tape), il faut rappeler ça », a expliqué Thuram à propos de Benzema. Et d’ajouter : « J’ai discuté avec Didier Deschamps, il était le plus triste de ne pas pouvoir sélectionner Benzema. Didier est un compétiteur, il aurait aimé avoir Benzema dans l’équipe ».Lilian Thuram a également poursuivi : « Le discours de Benzema décrédibilise les réflexions que l'on peut avoir sur le racisme. Mais les joueurs oublient parfois une chose essentielle : l’équipe de France est une marque et il faut la défendre. Benzema dit qu’il aime l’équipe de France, mais il l’aime mal. Ses déclarations peuvent déstabiliser le groupe, même si les joueurs de l’équipe de France vont dire que non ».

 

                                              

 

Qu’en pense Mourad Boudjellal Présidents du Rugby Club Toulonnais :

Le président du Rugby Club toulonnais a déclaré ce jeudi (2/06/2016) que l'attaquant du Real Madrid risquait de "devenir un fonds de commerce des recruteurs de Daech", après ses accusations de racisme. Selon lui, la posture de Karim Benzema est un "appel à se révolter" contre la France.
Karim Benzema, idiot utile de Daech? L'analyse est signée Mourad Boudjellal. Le fantasque président du Rugby Club Toulon a fustigé ce jeudi les propos de Karim Benzema, qui attribue sa non sélection pour l'Euro à la "partie raciste" de la France.  Et l'entrepreneur à succès n'a pas fait dans la nuance: "Benzema, sous la déception, a tenu des propos qui sont dangereux par les temps qui courent. Je crois qu'il n'a pas mesuré la dangerosité de ses propos parce que s'il souhaite devenir un fonds de commerce des recruteurs de Daech, il ne fallait pas s'y prendre autrement !

 

                                   

 

Qu’en pense Le président de la FFF, Noël Le Graët : Il tenté de minimiser la portée de ces déclarations: "Karim Benzema, je l'aime bien, je n'ai pas changé d'idée, il s'est laissé un peu aller, je préfèrerais qu'il soit plus aimable, mais je ne répondrai plus sur ce sujet. Benzema n'est pas suspendu à vie. On va faire sans lui pendant l'Euro 2016, après on verra. Je souhaite qu'on arrête de parler de cette petite divergence".

 

                                          

 

Qu’en pense Kingsey Coman, joueur actuellement en stage avec les Bleus en Autriche : Je ne suis pas là pour parler de l'affaire Benzema. Mais pour parler quand même de cette affaire de racisme : il y a beaucoup de joueurs d'origines différentes dans l'équipe donc je pense que c'est du n'importe quoi."

 

 

Qu’en pense Dominique Sopo, le président de SOS Racisme : Il assimile les propos de Benzema à du "foutage de gueule".

C'est bien la première fois que j'entends Karim Benzema s'intéresser aux questions de racisme", remarque Dominique Sopo, interrogé par l'AFP. "Et il se trouve qu'il le fait lorsque son cas personnel est engagé."

 

                                             

 

Qu’en pense Zinédine Zidane : Il a déclaré vendredi que tout amateur de football pouvait être "déçu" de la mise à l'écart de son compatriote Karim Benzema pour l'Euro-2016 La Fédération française de football a tranché sur l'épineux cas Benzema en décidant que l'attaquant du Real Madrid ne participerait pas au grand rendez-vous européen organisé en France après sa mise en examen dans la fameuse affaire du chantage à la sex-tape."Cette décision je ne vais pas la commenter, ce n'est pas à moi de rentrer dans cette chose-là",Karim est très déçu parce qu'il voulait vraiment jouer ce Championnat d'Europe.

 

                                         

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Qu’en pense Eric Cantona : "Je n'affirme rien. Je pose la question".

 Interrogé sur la prise de position du joueur du Real Madrid, qui estime mercredi dans une interview au quotidien sportif espagnol Marca que Didier Deschamps a cédé "à la pression d'une partie raciste de la France" en ne le sélectionnant pas, Cantona répond: "Il est normal qu'il s'exprime et agisse comme un citoyen français avant de se penser comme un joueur. Un citoyen qui répond à la problématique suivante: comment barrer la route aux extrêmes'". Revenant sur sa chronique, publiée jeudi par le quotidien britannique The Guardian, dans laquelle il soupçonnait Didier Deschamps de ne pas avoir retenu Benzema et Hatem Ben Arfa en raison de leurs "origines nord-africaines", Cantona précise: "Je n'affirme rien. Je pose la question". "La suspension de Benzema en équipe de France est tombée le 10 décembre, entre les deux tours des élections régionales. Depuis les attentats de Charlie Hebdo et de l'Hyper Cacher, les choses ont changé, l'ambiance a changé, le regard que l'on porte sur la communauté d'origine maghrébine a changé (...) On vit une période où on sanctionne une communauté... ou plutôt une période où on a envie de la sanctionner." L'ancien footballeur reconverti dans le cinéma s'interroge également sur la "tutelle" du ministère des Sports sur la Fédération française de football et l'influence du ministre Patrick Kanner et du Premier ministre Manuel Valls, qui "ont publiquement réclamé la mise à l'écart de Benzema durant l'Euro".

 

                                             

La Conclusion de Jean Mi :

Après toutes ces déclarations, on aura compris que une fois encore, Monsieur Karim Benzema aurait du tourner sa langue 10 fois dans sa bouche avant de s’exprimer qu’il sache quand même qu’un récent sondage dit que 93 % des personnes interrogées croient que le sélectionneur n’a cédé aucune pression pour ne pas sélectionner Karim Benzema et pour tout vous dire j’en fait parti. D’ailleurs sur un plan purement sportif est ce que Karim Benzema serait meilleur que Antoine Griezmann, Anthony Martial, Kingsey Coman …..En ce qui me concerne, il y a très longtemps que mon choix est fait !

Dernière minute : On apprends que la maison du Sélectionneur Didier Deschamps a été Taguée du mot « Raciste » la connerie n’a plus de limite pour certains….Affaire à suivre !

 

Réagissez votre avis nous interesse.....



Réagir


CAPTCHA